Shiatsu équin

Le terme shiatsu signifie pression des doigts. Le praticien va travailler sur des points et des méridiens. Les méridiens sont un peu les autoroutes du corps par où l’énergie passe. Le shiatsu a pour but de rééquilibrer les énergies circulant dans le corps en levant les blocages mais aussi de soutenir l’organisme dans sa capacité d’auto-guérison.

Je prends souvent l’image d’un tuyau d’arrosage dans lequel il y aurait un nœud pour expliquer un blocage énergétique. L’eau qui y circule est l’énergie et le nœud est le blocage. En amont du nœud, il y a un trop plein énergétique et après ce nœud, c’est le vide. Lever le blocage permet de fluidifier la circulation et permet une distribution globale de l’énergie.

 

« Mon but en tant que praticienne est de déterminer les principaux déséquilibres sur base d’un bilan énergétique préalable et d’agir sur ces déséquilibres »

 

A quelle fréquence faire intervenir un praticien en shiatsu ?

Dans l’idéal, le shiatsu intervient de façon préventive. C’est-à-dire, en décelant les petits déséquilibres du corps avant qu’une maladie ne se manifeste. Un shiatsu à chaque changement de saison, quatre fois par an donc, permet de prévenir l’apparition de maladies et certaines blessures. Votre praticien saura vous éclairer sur les éventuelles faiblesses et sur les points à surveiller.

Attention cependant que le praticien shiatsu ne se substitue aucunement à un vétérinaire. En cas de doute, consultez un vétérinaire de façon préalable afin de disposer d’un diagnostic précis. Le shiatsu est une pratique complémentaire mais ne remplace en aucun cas un avis vétérinaire. Pas plus qu’il ne remplace l’ostéopathie. Toutes ces pratiques sont complémentaires.

Si votre cheval présente une pathologie, l’idéal est, en accord avec le vétérinaire, d’effectuer des séances plus rapprochées. Trois séances permettent généralement de constater une belle amélioration. Le shiatsu permet la libération d’endorphines (anti-inflammatoire naturel), de drainer les toxines et de stimuler le système immunitaire. Cependant plus la pathologie est installée depuis longtemps, plus les séances prendront du temps afin d’obtenir une amélioration. Le shiatsu enlève progressivement les couches de compensation comme s’il s’agissait de peler un oignon. Plusieurs séances sont parfois nécessaires pour enlever toutes les couches et parvenir au cœur du problème.

Comment se déroule une séance ?

La séance dure entre 1h et 1h30. Tout dépend du rythme que votre cheval préfère.

Dans un premier temps, je vous pose des questions afin de mieux connaître votre cheval (antécédents vétérinaires, passif du cheval, conditions de vie). Je souhaite également en savoir plus quant à vos attentes par rapport à ma venue.

La séance commence par une observation visuelle et tactile. Ensuite, je travaille sur le méridien de la vessie afin de faire un bilan énergétique et de savoir où diriger mon attention et mes mains pour la suite de la séance. Je travaille ensuite généralement sur 2 méridiens sélectionnés à la suite du bilan énergétique. Enfin, je débriefe avec vous en vous donnant mon ressenti et je vous donne quelques conseils pour la suite.

 

Les bienfaits du shiatsu

Le shiatsu permet d’apaiser les symptômes et de soulager les troubles :

  • Cutanés : mauvaise cicatrisation, sarcoïde, poil terne, peau sèche et irritation, démangeaisons…

  • Respiratoires : emphysème, écoulement nasal, toux…

  • Digestifs : coliques récurrentes, diarrhée, ballonnements, perte d’appétit, surpoids…

  • Hormonaux : jument ovarienne, étalon trop démonstratif…

  • Locomoteurs : tendinites récidivantes, raideurs musculaires, arthrose, douleurs dorsales, cheval qui trébuche…

  • Circulatoires et lymphatiques : molettes, lymphangite, œdème, membres froids…

  • Émotionnels : peurs, stress, agressivité, apathique…

 

Cette liste est non-exhaustive, je me tiens à votre disposition si vous souhaitez savoir si le shiatsu peut aider votre cheval.

Pour rappel, le shiatsu ne guérit pas mais permet de soulager les symptômes en travaillant sur l’origine du trouble et de donner toutes les chances à votre cheval de récupérer au mieux